Xavier Inghilterra

ATER

Equipe : CERIC


Adresse :

xavier.inghilterra@univ-montp3.fr

https://mediations.hypotheses.org/

Recherche

Mon activité de recherche comprend 3 principaux axes :

  • Les dispositifs sociotechniques d'information et de communication
  • Les communautés d'apprentissage à distance
  • L'industrialisation de la formation

Les dispositifs sociotechniques d’information et de communication
Cet axe correspond au projet scientifique de mon laboratoire de recherche doctoral (I3m) ; son paradigme est centré sur le concept de dispositif sociotechnique d’information et de communication. Issues de la pensée critique, ces recherches reconsidèrent la médiation à l’œuvre dans tout dispositif sociotechnique. Analysant des processus tels que la collaboration ou la co construction, elles visent à démontrer que les technologies numériques agissent sur le long terme en modifiant les usages sur le plan médiatique, culturel et organisationnel. En interrogeant les dispositifs sociotechniques, je mobilise également les computers sciences et l’apport de la communication médiatée par ordinateur (CMO) dans les processus de médiation de l’activité humaine. Avec les nouvelles formes de connectivité permettant « d’apprivoiser » la distance, la notion de CMO devient centrale. À partir du concept foucaldien, nous analysons les usages et les rites d’interaction de notre population d’étude ; ces observations révèlent une quête de reconnaissance sociale au sein des communautés observées pour laquelle nous convoquons l’École de Francfort et sa théorie critique. Dans ce prolongement épistémologique, j’ai intégré en 2014 le pôle de recherche « Dispositifs managériaux, sanitaires et sociaux ». Celle-ci s’emploie à décrire et analyser conjointement les activités et médiations communicationnelles dans les organisations au niveau de l’éducation, de l’information, du social et de la santé. Ainsi, trois objets sont au cœur des dispositifs sociotechniques d’information et de communication : la médiation humaine et technologique, la transformation des pratiques professionnelles et des usages et, l’évolution des publics.

Les communautés d’apprentissage en ligne
Le second champ que je mobilise s’intéresse aux communautés virtuelles en contexte situé de formation à distance. A l’instar d’autres secteurs, ces collectifs obéissent à une double contrainte : un individualisme connecté qui tend à se développer au détriment des relations en face à face et la notion de collectif, vivement plébiscité par ailleurs, contribuant à l’horizontalisation des pratiques. Car la multiplication des liens faibles – via les réseaux socionumériques notamment – participe de l’affaiblissement des hiérarchies sociales en favorisant les usages entre pairs. Dans le cadre de ma thèse, j’ai mené des observations netnographiques pour analyser les praxis de ces communautés. Ces collectifs éphémères, constitués seulement pour la durée d’une formation, témoignent d’une forme de cognition distribuée ou d’intelligence collective caractéristique des communautés épistémiques. Or, dans notre cas, ces collectifs n’ont pas vocation à produire des connaissances. Notre observation a ainsi pour objectif l'analyse praxéologique du partage informationnel des étudiants via les réseaux socionumériques. Il s’agit d’observer comment les groupes se constituent dès l’entrée en formation, leur mode de gouvernance, leurs modalités de collaboration et de production collective de contenus didactiques, de médiation – et d’intermédiation – ainsi que le lien social propre à chaque communauté.

L’industrialisation de la formation
Enfin, l’industrialisation de la formation constitue le dernier champ considéré. J'ai travaillé 7 ans dans un centre de formation à distance ; de fait, ma recherche a un ancrage fort dans l’industrialisation de la formation. L’approche entrepreneuriale – issue de la technologisation, de la rationalisation et de l’idéologisation (Mœglin, 1991) – privilégie la concurrence pour faire décroître le coût de la formation. Celui-ci incite à faire des compromis entre l’intervention des tuteurs et les économies d’échelle réalisées lors de la mise en place et la gestion des formations, pouvant donner lieu, dans certains cas, à une standardisation du processus éducatif. Pour autant, les dispositifs de formation basés sur le Learning Management System[5] ont aujourd’hui atteint une maturité fonctionnelle. L’industrialisation de la formation a également su tirer profit du phénomène d’intermédiation – que nous décrivons dans la thèse – en développant par exemple des fonctionnalités d’évaluation par les pairs au sein des LMS. Toutefois, le recours aux technologies numériques ne devrait pas – comme nous le constatons – se substituer à l'encadrement pédagogique et à la médiation. Notre posture de chercheurs en 71ème section nous invite à la plus grande vigilance vis-à-vis de tout déterminisme technique en contexte d’industrialisation de la formation. A ce titre, l’étude d’usage – pour ce qui est d’appréhender un dispositif sociotechnique d’information et de communication – constitue un excellent garde-fou à tout déterminisme. C’est celle qui a été privilégiée dans ma recherche doctorale.

Publications

Articles de revues nationales ou internationales répertoriées dans les bases de données internationales (ACL) :

Inghilterra, X. (2019). Temporal asynchrony of socio-technical devices in distance learning?: Origins of cleavage between academics and learning communities. Dans Pelet, J. (2019). Advanced Web Applications and Progressing E-Learning 2.0 Technologies in Higher Education (p. 57-77). Hershey, PA: IGI Global. doi:10.4018/978-1-5225-7435-4

Inghilterra, X. , Ravatua-Smith W. S. (2014). Online Learning Communities: Use of Micro blogging for Knowledge Construction. Dans Pelet, J. (dir.), E-Learning 2.0 Technologies and Web Applications in Higher Education (p. 107-128). Hershey, PA: IGI Global. doi:10.4018/978-1-4666-4876-0

 

Chapitres d’ouvrages (OS) :

Inghilterra, X., Boutin, E. (2017). Asynchronisme temporel des dispositifs sociotechniques de formation à distance : origines du clivage entre l’institution et les communautés d’apprentissage. Dans Lamy, A. & Carré, D. (dir.) Temps, temporalité(s) et dispositifs de médiation (p. 118-131). Paris, France : L’Harmattan ISBN 978-2-343-12380-6

Inghilterra, X. (2013). Médiation sociotechnique au sein de communautés d’apprentissage. Dans Pélissier, N. & Gallezot, G. (dir.), Twitter: Un monde en tout petit ? (p. 209-230). Paris, France : L’Harmattan. ISBN 978-2-343-00253-8.

Communication avec actes dans un congrès international (C-ACTI) :

Inghilterra, X. (2013). Accompagnement médié de communautés d’apprenants : l’usage de Twitter dans la formation à distance. Dans Boustany, J., Chartron, G. & Broudoux, E. (dir.) La médiation numérique : Renouvellement et diversification des pratiques : actes du colloque Document numérique & société, Zagreb 2013, (p. 77-92). Bruxelles, Belgique : De Boeck ISBN 978-2-804-18227-4

Communication orale sans actes dans un congrès international ou national (C-COM) :

Inghilterra, X., (2018, mars). Asynchronisme temporel des dispositifs sociotechniques de formation à distance : Origines d’un clivage possible, Communication présentée au Colloque international francophone sur les Usages du numérique en éducation : regards critiques,  Lyon. En  ligne

Inghilterra, X., Dir, M. (2016, octobre). Enjeux scientifiques et éthiques du recueil de données « à distance », Colloque TICEMED 10, Marseille.  En ligne http://www.ticemed.eu/app/download/18229452/Pré-actes_en-ligne_Ticemed10.pdf

Inghilterra, X. (2013, juin). Le microblogging comme dispositif sociotechnique de médiation pour une communauté d’apprenants à distance. Communication présentée à Universités Vivaldi : Développer la pédagogie universitaire numérique, La Rochelle. En ligne http://portail-video.univ-lr.fr/Les-journees-Vivaldi

Inghilterra, X. (2013, mai). Immersion ludique et médiation sociotechnique : le cas les QuizzLearning chez Icademie, Communication présentée aux 32ème JIES : Jeux dans l’Éducation et la médiation scientifique, Chamonix.

Inghilterra, X. (2013, mai). Les réseaux socionumériques comme vecteur d’émulation pour une communauté d’apprenants en formation distante, Doctorales de la SFSIC 2013, Paris. En ligne http://doctorales-sfsic.dicen-idf.org/

Inghilterra, X. (2013, avril). Sociotechnical Mediation in Learning Communities: Twitter in Distance Learning. Communication présentée à Twitter and Microblogging: Political, Professional and Personal Practices, Lancaster. En ligne à l’adresse http://www.lancaster.ac.uk/fass/events/twitter_and_microblogging/index.htm