Axe Médias et Médiations Socio-Numériques

Description

Depuis une dizaine d’années nous observons la montée en puissance des technologies numériques en réseau qui peuplent notre quotidien : sociabilité ordinaire, travail, divertissement, éducation ; l’ensemble de nos activités impliquant une action communicationnelle – c’est à dire la quasi-totalité de notre vie sociale – est peu à peu colonisé par des dispositifs numériques. Appareils, réseaux et services en ligne deviennent ainsi les adjuvants utiles mais aussi envahissants de notre vie personnelle et professionnelle ainsi que de notre expression publique.

Les prendre en considération apparaît comme une nécessité. Pour autant, on ne saurait isoler et encore moins essentialiser des activités purement numériques, puisque le numérique doit être pensé et conçu comme un équipement de l’activité et non comme son déterminant. Dès lors, l’étude du numériques appelle à saisir simultanément ce qui se passe en ligne comme hors ligne et de resituer cette transformation dans une perspective diachronique qui prend en compte les processus historiques, sociaux, politiques, techniques et économiques à l’œuvre. Il faut alors parler de médias et de médiations socio-numériques.

En effet, sous l’effet des transformations des usages du numérique, l’espace médiatique se fragmente et se diversifie permettant une multitude d’expressions, expertes et profanes. Les journalistes, les politiques, les institutions, les entreprises et les simples citoyens investissent désormais massivement des espaces numériques plus ou moins publics. En s’appropriant les outils de communication en ligne ils y expriment des opinions, des discours et des idées qui portent des représentations particulières et véhiculent, parfois, des visées stratégiques. Mais les effets de cet investissement sont contrastés. Si un bouleversement majeur de l’espace public médiatique et politique traditionnel est effectivement à l’œuvre, sa portée et sa signification restent encore à mesurer et à évaluer précisément. En effet, loin de produire des résultats univoques et facilement prédictibles, l’appropriation des médias socio-numériques par les acteurs sociaux, politiques et économiques révèle des problématiques nouvelles et actualise des interrogations plus anciennes quant au fonctionnement proprement politique de nos sociétés.

Ce sont ces interrogations et ces problématiques qui feront l’objet d’étude de l’axe transversal Médias et Médiations Socio-Numériques au sein du LERASS. A titre indicatif voici quatre pistes de recherche qui sont d’ores et déjà engagées au sein de différentes équipes du laboratoire et dont cet axe pourrait constituer le point de convergence :

  1. Comment fonctionnent les médias numériques ? (pratiques journalistiques, modèles économiques, type de contenus produits, usages du public)
  2. Quels usages publics des réseaux socio-numériques ? (types de discours produits, circulation et structuration des échanges, innovations d’usage)
  3. Comment et pourquoi les mouvements sociaux, les acteurs politiques et les citoyens s’approprient les outils numériques ? (pratiques politiques en ligne, information alternative et militante, communication publique)
  4. En quoi et comment les dispositifs socio-techniques informent et transforment l’espace social (conditions de conception, de production, de réception et d’usage des dispositifs) ?

Plusieurs avantages de nature scientifique mais aussi institutionnelle peuvent découler de la pérennisation d’un tel axe :

  • un renforcement des collaborations inter-équipes existantes et la mise en place des nouvelles (participent aujourd’hui à l’axe des collègues en provenance de Médiapolis, Psycom et CPST).
  • une amélioration de la visibilité des chercheurs du laboratoire qui travaillent sur ces thématiques sur le site toulousain (UPS, Université de Toulouse, Labex) mais aussi en externe auprès des pourvoyeurs de fonds (ANR, AERES, collectivités etc.).
  • une articulation avec l’Observatoire des pratiques socio-numériques qui dispose déjà d’une certaine visibilité ainsi que d’un financement de la part de l’UPS.
  • une facilitation de la collaboration avec d’autres laboratoires toulousains qui travaillent sur ces thématiques (List, Lassp, Certop).
  • une meilleure valorisation des travaux relatifs auprès du monde socioéconomique.
  • une participation à la formation des doctorants et des étudiants de master dans ce domaine.

Programme scientifique de l’année

  • 22/11/2018, 14h: réunion de l’axe MSN, salle de Masters de l’IUT avec intervention Gabriela Gruszynski Sanseverino et Giuliander Carpes, doctorants LERASS, sur le projet européen JOLT portant sur le journalisme numérique
  • 13/12/2018 13h: Pragmatic, MDR, UT2J, « La construction des idéologies politiques sur Twitter », Julien Longhi, Professeur en sciences du langage, Université de Cergy Pontoise : https://www.u-cergy.fr/fr/_plugins/mypage/mypage/content/jlonghi.html
    Pierre Ratinaud, MCF en sciences de l’information et de la communication, LERASS, Université de Toulouse Paul Sabatier.
  • 17 janvier 2019, « Que disent les Gilets jaunes et qu’en disent les médias », conférence dans le cadre de l’Université populaire de Toulouse, Bourse du travail. Intervenants: Brigitte Sebbah, Natacha Souillard, Jérémie Nollet, Olivier Baisnée
  • 7/02/2019 13h : Pragmatic, MDR, UT2J, « La Science Fiction pour penser les TIC d’aujourd’hui et de demain », Guy Thuillier, Maître de conférences en géographie, LISST-Cieu (UT2J) http://geo.univ-tlse2.fr/accueil-geo/infos/outils/annuaire/thuillier-guy-28696.kjsp?RH=quifaitquoi_GEO
    Frédéric Lebas, Maître de conférences associé (Université de Clermont Auvergne), sociologue et graphiste indépendant http://lesnodulesetranges.blogspot.com
  • 22/02/2019, 14h: réunion de l’axe MSN, salle de Masters de l’IUT avec intervention de Pierre Ratinaud et Patrick Mpondo-Dicka sur l’usage de logiciels libres dans l’enseignement et dans la recherche (à voir si ça peut s’intégrer à Comunitic avec l’apport d’un professionnel)
  • 21/03/2019, 13h: Pragmatic, MDR, UT2J, « Numérique: quand l’humain devient le robot », David Gaborieau, post doctorant pour l’ANR WORKLOG, Lab’Urba, Université Paris Est  https://worklog.hypotheses.org/david-gaborieau
    Michel Devy, DR LAAS-CNRS, Robotique
  • 04/04/2019, 13h: Pragmatic, MDR, UT2J, « La Montagne connectée ? » Pierre Mercklé, Professeur de sociologie, Université de Grenoble, Pacte, Benoît Tudoux (LISST, UT2J), Caroline Datchary (LISST, UT2J)
  • 18/04/2019, 13h : Pragmatic, MDR, UT2J, « Diversité de l’information en ligne et recommandation algorithmique », Camille Roth, Chercheur au CNRS en science computationnelle, Centre Marc Bloch, CNRS/ Humboldt Universität : http://camille.roth.free.fr/index.php
    Nikos Smyrnaios, MCF en Sciences de l’information et de la communication, LERASS, Université de Toulouse Paul Sabatier : http://nikos.smyrnaios.free.fr/francais/cv.html
  • 23/05/2019, 13h : Pragmatic, MDR, UT2J, « Sport et quantified self », Sebastien Dalgalarrondo, Chargé de recherche CNRS, Iris-EHESS http://iris.ehess.fr/index.php?1572
    Philippe Terral, Maître de conférences en sociologie, CRESCO (UT3)  http://cresco.univ-tlse3.fr/terral-philippe-384378.kjsp
  • 24/05/2019, 14h: séminaire de l’axe MSN: « Des Gilets jaunes au Grand et au Vrai débats : Quels discours ? Une mise en commun d’analyses en cours », salle de Masters de l’IUT A.
  • 07/06/2019, Journée d’étude de l’axe MSN: « Qu’est-ce que les technologies numériques font aux SHS ? Approches épistémologiques et méthodologiques », Maison de la recherche UT2J, programme à venir.
  • 13/06/2019, 13h: Pragmatic, MDR, UT2J, « Maintenance et care des objets », Jérôme Denis (Télécom Paris), Yann Philippe Tastevin